Retours sur la 1ère édition des Journées Architecture et Développement Urbain Durable – COPENHAGUE

NORDIC INSITE a organisé, du 09 au 12 mai 2019, à Copenhague, des journées, placées sous le signe de l’architecture et du développement durable.

PROCHAINE ÉDITION DU 14 AU 17 MAI 2020

C’est alors que le Festival de Jazz de Copenhague battait son plein, que l’idée d’organiser un « festival » de l’architecture et du développement urbain durable, destiné aux francophones, a germé. Pourquoi ne pas organiser un évènement similaire, c’est-à-dire dont l’accession serait démocratique (possibilité d’achat de chaque visite en ligne par un système de billetterie). « Démocratique » car les intéressés auraient l’opportunité d’acheter les visites non pas en bloc, mais à l’unité.

Cette initiative, entièrement privée et non-sponsorisée, a vu le jour en raison de plusieurs constatations :

  • NORDIC INSITE reçoit beaucoup de demandes de visites privées, émanant de petites agences ou de particuliers qui souhaitent rencontrer des professionnels travaillant dans des domaines similaires. De là est venue l’idée de regrouper celles relatives à l’architecture et au développement durable, sur un long week-end, et ce afin d’en alléger le coût.
  • Comprendre et échanger sur les enjeux d’un projet architectural, urbain ou un mode d’habitation dans une langue étrangère n’est pas chose facile, aussi toutes nos visites et rencontres se sont déroulées en français.
  • Les programmes proposés par les agences spécialisées en architecture ne répondent pas aux besoins de tous les participants, d’où notre idée de proposer un programme à la carte.
Visite du quartier de Islands Brygge – Copenhague

NORDIC INSITE possède le savoir-faire et l’expertise nécessaires à l’organisation de séjours ou d’expéditions apprenantes, répondant à une requête bien précise de clients intéressés par des missions de découverte, telles « l’innovation urbaine » pour le Club de Paris des Directeurs de l’Innovation ou encore « le bien-être au travail » avec Malene Rydahl pour l’équipe de management de Vinci. Dans un tel cas, le modus operandi est toujours le même :

  • identification des besoins du client
  • budgétisation
  • réponse à l’appel d’offres
  • puis conception du séjour en cocréation avec le client
  • montage technique du séjour
  • organisation des prestataires
  • négociation des contrats hébergement.

Sur place :

  • réception des participants
  • coordination des différents aspects logistiques
  • intervention d’experts, mise en relation avec des acteurs locaux
  • choix de salles de réunions atypiques
  • adresses gastronomiques triées sur le volet
  • soirée de clôture
  • raccompagnement à l’aéroport de participants satisfaits de leur séjour.

Notre vision ultra personnalisée, doublée de services haut de gamme, exploite une recette sans cesse perfectionnée et toujours très appréciée.

Visite du quartier d’Ørestad – Copenhague

La conception des premières « Journées de l’architecture et du développement urbain durable », à Copenhague, s’apparente au principe de la stratégie Océan Bleu. Plutôt que l’affrontement direct avec les concurrents qui conduit à une convergence des offres et une érosion des marges, nous avons essayé d’élaborer un positionnement original afin d’attirer un nouveau type de clientèle et déplacer ainsi le marché vers une zone encore vierge. En clair, plutôt que de proposer un énième séjour de découverte architecturale, nous avons proposé un modèle de découverte complètement nouveau : quatorze visites, dont il était possible de faire l’achat « à-la-carte », ont été proposées sur une durée de 4 jours.

Certains participants ont choisi de s’inscrire en petits groupes (agences d’urbanisme, collègues de bureau d’étude, agences d’architecture…) d’autres ont opté pour une inscription individuelle.

Le résultat de cette première édition a surpassé nos attentes : cinquante participants issus de quatre pays différents, plus de trois-cents billets vendus et quarante-sept nuitées d’hôtel réservées.

Visite du quartier de Sluselholmen – Copenhague

Cela dit, la conception d’un événement de ce type n’a pas été une tâche aisée.

La première étape a consisté à définir la programmation de l’événement : quels types de participants allions-nous recevoir ? Comment anticiper les besoins et cibler les attentes de clients que nous ne connaissions pas ? Quels seraient leurs centres d’intérêt et leur comportement d’achat ?

Notre équipe, constituée de quatorze organisateurs (professionnels de l’aménagement urbain, auteurs, guides-architectes, urbanistes, historiens de l’art mais aussi expert en marketing digital, directrice commerciale, chefs de projet, …) a rapidement défini deux types de profils :

  • Catégorie 1 : les professionnels de l’architecture, de l’aménagement urbain, du paysage, designers, sociologues, écologues, acteurs politiques, maitres d’œuvre ou maitres d’ouvrage, programmateurs…
  • Catégorie 2 : les voyageurs avisés désireux soit de découvrir Copenhague et sa politique de durabilité soit d’en approfondir la connaissance. Ce dernier profil représentant les 10.000 francophones résidant à Copenhague.

Nous avions donc prévu un évènement à double entrée, à la fois internationale et locale.

Il s’est avéré que, sur les cinquante participants, quarante-trois d’entre eux appartenaient à la première catégorie.

Visite de l’incinérateur Amager Bakke – Copenhague

Ayant, à juste titre, prédit que la majeure partie des participants seraient issus de la première catégorie, notre choix de programmation s’est porté sur des visites relativement techniques telles : la visite intérieure de l’usine ultramoderne de valorisation énergétique des déchets (cet incinérateur comporte une piste de ski sur son toit) (Amager Ski Slope) ou encore le plan climat présenté par la Mairie de Copenhague… Le niveau de technicité, complété par des explications plus abordables a permis à tous les participants d’apprécier chacune des visites.

Une fois la programmation terminée, il nous a fallu identifier les canaux de vente et pistes de prospections pour notre produit : revues d’architecture spécialisées, groupes d’intérêts, associations d’urbanistes et d’architectes, Maisons de l’Architecture, CAUE, etc. Une campagne de marketing orchestrée, à quatre mains, par notre directrice commerciale et notre expert en media sociaux, nous ont apporté des centaines de demandes.

Quatre jours donc, particulièrement intenses, qui ont de surcroît bénéficié de conditions météorologiques plus que clémentes pour la saison, et des participants actifs, curieux, critiques et en mode de découverte.

Les défis et les bonnes surprises de l’initiative

C’est sur la vente en ligne que nous avons eu le plus de surprises. Nous avons notamment constaté une réelle méfiance à l’égard de l’acte d’achat en ligne. En dépit d’une boutique en ligne facile d’utilisation, sur les cinquante participants, seuls deux d’entre eux ne nous ont pas contacté par téléphone. Nous n’avions pas anticipé ce manque de maturité digitale et/ou ce manque de confiance au moment de concrétiser un achat en ligne.

La bonne surprise de l’événement a été l’interaction entre des participants venant d’horizons géographiques et professionnels divers. Une véritable cohésion d’équipe s’est créée et les participants ont échangés leurs coordonnées.

Visite de la tour Panum Mærsk – Copenhague

Discussions, échanges et partages d’expériences ont nourri nos soirées improvisées.

Les rencontres avec les praticiens locaux (architectes, designers, urbanistes en activités en agences danoises) ont permis de confronter les bonnes pratiques et des points de vue différents, découvrir de nouvelles tendances, de nouveaux modes d’organisation mais aussi d’élargir les angles de vue, formuler des idées nouvelles et transposer les concepts dans des contextes de travail à la danoise.

Pour les éditions à venir, nous nous sommes fixé plusieurs objectifs. D’une part, fidéliser nos participants en renouvelant notre offre et en proposant des visites toujours plus innovantes et, d’autre part, réfléchir à de nouvelles pistes d’exploration thématiques, voire étendre les visites à d’autres villes.

Ce que nous souhaitons, c’est que les « Journées de l’architecture et du développement urbain durable » deviennent un événement récurrent de haut niveau, figurant en bonne place sur le calendrier des professionnels de la construction.

Nos cinquante participants, qui tous se sont dit satisfaits, sont les meilleurs ambassadeurs de notre initiative, ainsi que des services et des experts de NORDIC INSITE et nous nous réjouissons d’ores et déjà de mettre en place la prochaine édition.

Toute notre équipe vous donne donc rendez-vous du 14 au 17 mai 2020 à Copenhague, pour une nouvelle édition des “Journées de l’Architecture et du Développement Urbain Durable”.

Mises en vente des visites sur notre site : www.nordic-insite.dk/architecture-developpement-durable

Si vous souhaitez en savoir plus n’hésitez pas à nous contacter à l’adresse suivante : cb@nordic-insite.dk .