COPENHAGUE DÉSIGNÉE MEILLEURE VILLE À VISITER EN 2019

Où partir en 2019 ? Lonely Planet le sait. Comme il est de coutume chaque automne, les experts de cette Bible du voyageur ont rendu leur verdict et, dans la catégorie ville, c’est la capitale du Danemark qui arrive en tête. Nous vous attendons dès à présent à Copenhague, meilleure ville à visiter en 2019.

Copenhague élue ville numéro 1 à visiter en 2019 par Lonely Planet

Cela dit, est-il vraiment surprenant de voir Copenhague au sommet de la liste de Lonely Planet ? Le Danemark est régulièrement classé parmi les pays les plus heureux du monde et sa capitale considérée comme l’une des villes les plus agréables de la planète (elle est arrivée, cette année, au cinquième rang de la liste du guide de voyage anglais Monocle), une ville qui offre une qualité et un niveau de vie auxquels peu d’endroits du globe peuvent prétendre.

Ville verte, Copenhague l’est d’abord, à l’évidence, par la quantité et la qualité de ses espaces verts, de ses eaux limpides et pures ouvertes à la baignade, de ses réserves naturelles, sans omettre bien sûr les nombreux écoquartiers et autres jardins urbains qui fleurissent dans la ville. La quasi-totalité des habitants de la capitale sont à même de rejoindre un espace vert ou bleu, en moins de 15 minutes à pied. Mais au-delà de la place qu’y tient la nature, Copenhague fait plus largement figure de ville modèle en matière de développement durable.

Culture du vélo, transports verts, éoliennes, biomasse, éclairage urbain optimisé, Copenhague est, en Europe, à la pointe des projets de « ville verte intelligente », avec un objectif affiché de carboneutralité d’ici 2025.

Parlons -en du vélo ! Il tient une place essentielle dans la ville, laquelle s’est adaptée, en élargissant et en optimisant son réseau de pistes cyclables, arpentées par plusieurs dizaines de milliers de cyclistes chaque jour. Ainsi, 62% des habitants de Copenhague se déplacent-ils à vélo, que se soit pour se rendre sur leur lieu de travail ou tout simplement pour leurs activités privées. La bicyclette est devenue non seulement une marque de fabrique de la capitale danoise, mais aussi un instrument de marketing efficace, en passe de devenir, aux côtés de la Petite Sirène, sa meilleure ambassadrice.

Cette tendance « green », même les hôtels l’adoptent afin de diminuer l’impact de leur activité sur l’environnement : consommation d’eau et d’énergie, aliments, entretien quotidien, tri sélectif et recyclage des déchets … Rien n’est laissé au hasard. 63% des chambres d’hôtel de la ville se sont vu accorder le label écologique.

Quant aux restaurants, dont la réputation n’est plus à faire (qui n’a pas entendu parler du Noma…), ils se centrent sur une cuisine locavore, résolument tournée vers la saisonnalité des produits et qui privilégie les circuits courts et les produits issus de cultures biodynamiques.

Chez NORDIC INSITE nous avons fait le choix de ne proposer à nos clients que des hôtels et des restaurants ayant fait leurs preuves en matière de responsabilité sociale et de développement durable.

Cela dit, les raisons pour lesquelles Copenhague a remporté le titre de Meilleure Ville à Visiter 2019, ne sont pas uniquement liées à la protection de l’environnement et à la durabilité.

ARCHITECTURE

Copenhague, c’est aussi une ville qui abrite certains des plus grands créateurs de ce monde, au point qu’il est difficile de trouver un espace public ou un bâtiment privé qui ne portent la patte de l’un ou l’autre de ces architectes qui font la renommée du pays : Arne Jacobsen, Henning Larsen, Jørn Utzon, Johan Otto von Spreckelsen à qui nous devons l’arche de la Défense, Bjarke Ingels, Schmidt Hammer Lassen, pour n’en citer que quelques-uns…

Que vous aimiez l’architecture futuriste axée sur le verre ou que votre préférence aille aux belles pierres d’un autre temps, sachez que Copenhague regorge de bâtiments emblématiques qui vous enchanteront : Diamant Noir, Nouvel Opéra royal, Copenhill, Blox qui abrite le Centre d’Architecture danois DAC, mais aussi le quartier de Nyhavn et ses cours cachées, l’ancien opéra, le palais de Charlottenborg et celui d’Amalienborg…

Ce sujet vous intéresse? Découvrez notre voyage d’étude “Architecture et Urbanisme”.

DESIGN

Le Danemark est un petit pays, les ressources naturelles y sont modestes, mais l’imagination est féconde.

Cette imagination, les Danois la distillent dans les objets, traçant ainsi la riche tradition du design scandinave, dans lequel infusent le beau, le simple et l’utile.

Cette passion dévorante pour le design, ne date pourtant pas d’hier. Dès les années 1930 et jusqu’en 1970, les pères fondateurs du design danois Arne Jacobsen, Hans Wegner, Poul Henningsen, Verner Panton, Finn Juhl et Børge Mogensen ont fourni, par le biais de leurs créations, le modèle et le corpus de valeurs sur lequel le nouveau design continue de s’appuyer aujourd’hui : durabilité, fonctionnalité, authenticité, fiabilité, mais aussi simplicité, audace et plaisir quotidien.

Mobilier, luminaires, arts de la table, textiles, leurs créations n’ont pas pris une ride et le musée du design, que les plus passionnés d’entre vous ne manqueront pas de visiter, est là pour en témoigner.

Quant aux nouveaux acteurs, il suffit de voir les créations de Muuto, Hay, Atelier september, Karakteret ou encore Ferm Living pour être convaincu que la relève est bel et bien assurée.

GASTRONOMIE

Avec pas moins de 26 restaurants étoilés dont 16 dans la région capitale, le Danemark a conquis, en l’espace d’un peu plus d’une décennie, une reconnaissance mondiale et se pose en véritable paradis pour les gourmets de tous bords.

Fiers de leur patrimoine gastronomique, les jeunes chefs danois n’ont cependant pas attendu que Copenhague devienne capitale verte d’Europe en 2014 pour lancer la Nouvelle Cuisine Nordique.

Tout a commencé en 2004, à Copenhague, lorsque les meilleurs chefs du Danemark, de Suède, de Norvège et de Finlande se sont réunis pour se concerter sur l’avenir de la cuisine nordique. Une véritable révolution culinaire en a découlé, menée par Rene Redzepi, chef du restaurant Noma, élu quatre fois meilleur restaurant du monde. Ses principes : des produits uniques et exceptionnels, une cuisine qui prône la locavorité, le retour aux racines, la saisonnalité des produits et la valorisation d’un savoir-faire traditionnel, avec notamment la réintroduction d’ingrédients oubliés, sans oublier bien sûr des valeurs éthiques. Un mouvement fortement inspiré du Slow Food.

Véritable baromètre de l’influence des cuisines du monde, le concours Bocuse d’Or est plus que révélateur, qui en 2015 a été remporté par un Norvégien devant un Américain et un Suédois. Les candidats nordiques ont même réussi un grand chelem inédit lors de l’édition 2011 remportée par le Danois Rasmus Kofoed devant un Suédois et un Norvégien. Ce même Rasmus Koefod, chef du restaurant trois fois étoilé Géranium, qui a réussi l’exploit de remporter non seulement le Bocuse de bronze, mais aussi celui d’argent et celui d’or.

Quant au Noma, qui avait fermé ses portes en décembre 2016, que les foodies se rassurent, il a réouvert en février de cette année, sous le nom de Noma 2.0, dans un endroit bien plus sauvage, en bordure de la ville. Le nouveau Noma se compose de 11 bâtiments, dont trois serres, un laboratoire de fermentation, un garde-manger destiné essentiellement à la viande, les cuisines bien entendu et plus de 600m² de jardin potager. Côté design, un esprit résolument scandinave, minimaliste et d’une rare élégance. Le menu changera trois fois par an selon les saisons : celle des produits de la mer, de janvier à juin, celle des légumes, de juin à septembre et celle du gibier et de la forêt, d’octobre à décembre. Il ne vous reste plus qu’à réserver votre table.

Découvrez notre article sur la gastronomie danoise.

L’ ART DU HYGGE

Le « hygge », c’est la recette danoise du bonheur, un mode de vie qui séduit, pour preuve la pléthore de livres et d’articles écrits sur le sujet, aussi bien en anglais qu’en français.

Mais qu’est-ce que le « hygge », comment définir cet « art de vivre » plutôt efficace, puisque la nation scandinave caracole depuis plusieurs années en tête des pays les plus heureux du monde, selon les données du World Happiness Report, publié par l’ONU.

Meik Wiking, auteur du « Petit Livre du Hygge » le definit ainsi : « Le hygge est l’une des clés essentielles du bonheur, il est inscrit dans l’ADN du pays, comme la liberté l’est dans celui des Etats-Unis. ».

Le concept, est du reste omniprésent dans les conversations des Danois, et se décline à l’infini : hyggelig (l’adjectif), at hygge sig (pratiquer le hygge), hyggekrog (le coin douillet où passer un moment hygge), hyggebukser (le pantalon confortable que l’on ne porte que chez soi), hyggemusik (la musique que l’on écoute dans les moments hygge), hyggebelysning (les lumières tamisées essentielles aux moments hygge) hygge mad ( les petits plats qui font du bien et que les anglo-saxons appellent « comfort food ») …

Le hygge c’est avant tout profiter du moment présent, réaliser que dans chaque journée, se cache un instant de plénitude qui ne demande qu’à être remarqué. C’est aussi partager, car le lien humain est inhérent à la pratique du « hygge » et pour ce faire, rien de plus simple, il suffit de se retrouver, en famille, entre amis, entre collègues, quelque part, dans un café, dans un bon restaurant, dans sa cuisine, autour d’un feu de bois voire même dans un parc, sur un banc, l’essentiel étant d’être ensemble.

Nul doute qu’après quelques jours passés sous nos latitudes, vous en serez adepte…Carpe diem.

NORDIC INSITE vous attend en 2019.

Une organisation précise, notre expertise, notre connaissance du terrain et notre expérience seront les garants de la réussite de votre séjour ou de votre événement.

Découvrez nos offres ou contactez nous pour nous faire part de votre projet!